Granville Karaté-kaï

 

Asso. loi 1901 - affiliée à la FFKda

 

Né en 1987, le Granville Karaté-kaï, avec plus de 200 adhérents, est aujourd'hui le plus gros club de karaté de la Manche et l’un des 7 plus gros de Normandie.

 

Karaté traditionnel et sportif, enfants et adultes, karaté-contact, karaté-défense ou body-karaté, les cours sont accessibles à tous ! Des pratiquants présentant de légers handicaps nous ont déjà rejoints.

 

Nos compétiteurs portent désormais les couleurs du club jusqu’au niveau national : 60 podiums départementaux, 17 podiums régionaux dont trois 1ers, 3 podiums inter régionaux dont 2 titres et 2 podiums nationaux la saison dernière!

 

Nous organisons régulièrement des stages avec des hauts gradés, champions ou experts reconnus!

 

Le Granville Karaté-kaï, c’est aussi une vingtaine de ceintures noires, du 1er au 5e Dan, des arbitres et de nombreux bénévoles!

 

Grâce à l’encadrement d’un professionnel et d’une équipe de bénévoles motivés, tous nos cours sont assurés par des instructeurs diplômés : DEJEPS, BEES1, DIF, DAF..

 

Karaté - Jeunes & Adultes

Accessible à tout âge, cette discipline japonaise permet de donner le meilleur de soi, à son rythme, et d’évacuer le stress quotidien.

 

Puisant au plus profond de ses lointaines racines, le karaté a su évoluer et s’adapter aux différentes attentes des pratiquants : chacun peut s’y exprimer!

 

Par un travail des positions, de l’équilibre et de la technique, le karaté permet d’améliorer sa souplesse, son endurance, mais aussi de travailler sa mémoire et son mental grâce à la pratique des katas et du combat.

 

Cours le lundi à 19h (90mn) et vendredi à 20h (90mn).

Karaté - Enfants & Ados

Initiation ludique au karaté comportant beaucoup de jeux, mais aussi un travail de positions, d’équilibre, de coordination et de prise de conscience du corps dans l’espace.

 

Coordination, souplessecontrôlerespect de l’autre et fair-play sont ensuite les priorités des cours enfants. Les positions et techniques de base du karaté sont acquises grâce à des exercices et une pédagogie adaptée.

 

La pratique avec partenaire s’effectue principalement avec port de protections. Lors des compétitions combat, ces protections sont obligatoires et les techniques doivent être parfaitement contrôlées. 


Si la compétition permet à certains de s’épanouir, elle n’est en aucun cas une finalité, encore moins une obligation.


 

Cours le mercredi avec Mathieu (Diplômé d’Etat), assisté de Raymond (DAF) :

  • Mini Karaté à 14h30 (45mn)
  • Karaté Enfants à 15h15 (60mn)
  • Karaté Ados à 16h15 (75mn)

+ cours le vendredi à 18h (60mn) pour les compétiteurs !

 

Stage(s) à venir

Saison 2016-17

  • 04 février - Jean Carbonnier (DESJEPS, 7e Dan Shito-Ryu)
  • 22 avril - Dominique Valéra (Expert Fédéral, 9e Dan)
  • 23 au 27 août - Jean Carbonnier (DESJEPS, 7e Dan Shito-Ryu)

Plus de détails sur la page Stages

Pratique

LEXIQUE DU KARATE DO.pdf
Document Adobe Acrobat 201.6 KB
PROGRAMME K ADULTES 14-15.pdf
Document Adobe Acrobat 18.2 KB

Les katas de base sont visibles depuis la page Videos

Karaté-Do

Calligraphie de Shigeru Egami
Calligraphie de Shigeru Egami

 

En japonais, le kanji kara () signifie le vide, plus précisément la vacuité au sens bouddhique du terme, « te » est la main et, par extension, la technique avec laquelle on la réalise. dō () signifiant « voie », karate-dō peut être traduit par « la voie de la main vide » et/ou « la voie de la main et du vide », compris dans le sens « la voie de la vacuité (au sens bouddhique/Zen), réalisée par la main (les techniques) » et/ou dans le sens « la voie des techniques sans armes (dans la main) ». Les différentes interprétations ne s'excluant par mutuellement.

 

À l'origine, karaté était écrit avec les kanjis 唐手 (tō-de : main Tang ou la main de Chine). En 1935, en raison de la montée du nationalisme japonais, et aussi surtout à cause de l'antagonisme sino-japonais, et pour faciliter la reconnaissance et la diffusion du karaté, Gichin Funakoshi a remplacé ces kanjis, pour « gommer » l'origine chinoise, sacrifiant ainsi à l'usage japonais du moment (remplacement par des kanjis de prononciation équivalente, d'"origine" japonaise).

 

 

Le style Shito-Ryu

Créé en 1934 par Mabuni Kenwa le Shito-Ryu est l'un des 4 styles majeurs actuels de Karaté. Il est une synthèse de techniques du Shorin-Ryu de Itosu Anko et du Shorei-Ryu de Higaonna Kanryo. Mabuni nomma son style Hanko-Ryu puis Shito-Ryu en hommage à ces 2 maîtres.

En savoir plus...

Le Dojo : le lieu de la Voie

Au Japon, la salle d'entraînement aux arts martiaux a pris le nom de Dojo par analogie, semble t'il, avec l'austérité de la salle de méditation dans les monastères zen.

 

Reishiki : l'étiquette

Protocole, convenances, règles de savoir-vivre, politesse, courtoisie, sous-tendent une éducation morale. Certains comportements en sont les aspects formels, étudiés dès le début de l'apprentissage.

 

Shin-Gi-Taï : coeur-technique-esprit

Ce triptyque synthétise les bases de l'entraînement. Taï résume la condition physique : force, souplesse, vitesse, endurance, coordination motrice. Gi englobe la biomécanique, les techniques de base, les kata, l'économie et la précision gestuelles, soit l'efficience technique. Shin désigne à la fois le coeur et l'esprit, l'intelligence émotionnelle et la force mentale, facteurs de confiance, concentration clarté, disponibilité. Shin-gi-taï développe capacité énergétique (ki), coordination et disposition à agir pour s'ajuster à la situation.

 

Source : "iaïdô, L'art vivant du sabre japonais" par Philippe Sabatier, Kyôshi 7e dan